Seisha Seichu

Tirer correctement - atteindre correctement

Shaho Kun

La voie n’est pas avec l’arc, mais avec l’ossature, qui est de la plus grande importance dans le tir.

Placer l’esprit (Kokoro) dans le centre du corps tout entier, avec deux tiers de Yunde (bras gauche) pousser la corde, et avec un tiers de Mete (bras droit) tirer l’arc. L’esprit est stable, cela devient une unité harmonieuse.

De la ligne centrale de la poitrine, répartir vers la gauche et vers la droite de façon égale jusque dans le lâcher.

Il est écrit que le choc du fer et de la pierre fait jaillir des étincelles; et ainsi apparaît le corps d’or pur, étincelant de blancheur, et la demi-lune positionnée à l’ouest.

(Principes du tir par Maître Junsei Yoshimi)

Raiki Shagi

Le tir, avec la succession de ses déplacements vers l’avant et vers l’arrière, ne peut jamais s’effectuer sans courtoise ni justesse (Rei).

Une fois acquises l’intention intérieure juste et une attitude extérieure correcte, arc et flèche peuvent être résolument pris en main.

Tirer ainsi, c’est tirer avec succès, et à travers ce tir, la vertu sera mise en évidence. Le Kyudo est la voie de la vertu parfaite. Dans le tir, chacun doit chercher la justesse en lui-même. C’est avec la justesse en soi, qu’on peut procéder au tir.

Lorsque le tir échoue, nul ne devrait avoir de ressentiment envers ceux qui ont réussi. Au contraire, c’est une occasion de recherche sur soi-même.

(Annales de l’étiquette – Vérité du Tir)