L'Association Helvétique de Kyudo régit les intérêts du kyudo au niveau national. Elle est reliée au niveau international à la Fédération Européenne de Kyudo (EKF), à la Fédération Japonaise de Kyudo, et à la fédération internationale de Kyudo qui est l'organe faîtier.

 

La Fédération Européenne de Kyudo a été fondée en 1980 et compte 15 fédérations nationales. Elle organise sous le regard de la fédération japonaise et la fédération internationale chaque année des stages de formation et de perfectionnement selon les règles de la ZNKR et dirigés par des Maîtres japonais. Pour clore ces stages, les participants peuvent se présenter aux examens pour l'obtention des grades du premier au sixième DAN ainsi que du premier titre d'enseignant (le Renshi littéralement instructeur). Les grades supérieurs ne sont actuellement délivrés qu'au Japon. En plus des stages annuels, tous les deux ans, a lieu un TAIKAI (championnat).

 

La International Kyudo Federation (IKYF) a été fondée à Kyoto en mai 2006. Elle compte 15 fédérations européennes et les fédérations americaine et japonaise.

 

La Fédération Japonaise de Kyudo - 全日本弓道連盟 (Zen Nippon Kyudo Renmei, ZNKR, ou la All Nippon Kyudo Federation, ANKF, appellation en anglais) - fut fondée en 1948 et possède son siège à Tokyo ; elle est composée des fédérations préfectorales japonaises de kyudo.

 

Sur la base des différentes pratiques et approches et des nombreuses écoles traditionnelles, la ZNKR s'est donné comme but de fixer les bases de la pratique du tir (SAHO) et d'harmoniser et d'unifier la pratique du Kyudo. De cet effort d'uniformisation de la technique (SHAGI) et de formalisation des mouvements (TAIHAI), le tout basé sur l'étiquette (REI), est né le " Kyudo Kihon ", standard du kyudo en 4 volumes. Le premier tome "Kyudo manuel 1" est actuellement disponible en anglais.