Hambourg, 11/12 septembre 2010
Examens extraordinaires à Hambourg

IKYF-Team Alster Dojo in Hamburg

par Kathrin Humm

Zum ersten Mal hat es in Europa die Möglichkeit gegeben ohne Seminar an Prüfungen teilzunehmen (was in Japan die Regel ist). Im Vorfeld war ich skeptisch. Wie wird das sein, das Dojo nicht zu kennen, mit den anderen Teilnehmern im Tachi nie geübt zu haben. Und dann war es meine beste Prüfungserfahrung.

Ohne Kommentare und Instruktionen aus dem vorangegangenen Seminar, erhält man ein klares Bild vom eigenen Niveau in Kyudo. Dies gilt auch im Umgang mit einem unbekannten Dojo und im Tachi.
Der ganze Anlass in Hamburg war hervorragend organisiert und die Teilnehmer wurden auf das Beste orientiert.
Das Dojo ist wunderschön und die Gardeobenzelte erfüllten den Zweck. (Leider standen nur Chemo-Clo-Kabinen zur Verfügung, so habe ich den Toilettengang vermieden, indem ich nichts getrunken habe).

Ein grosses Dankeschön an die Hamburger Gruppe und die EKF.

Einen wunderbaren Schatz durfte ich mit nach Hause nehmen: Nach der Teilnahme in der 2. Runde zur Renshi-Prüfung ist Ishikawa Sensei zu uns (4 Teilnehmer der 2. Runde) gekommen, um uns die Resultate mitzuteilen und jedem von uns einen ganz persönlichen Kommentar abzugeben.

Kathrin Humm


Les résultats:

Les Kyudojin suisses ont passé les examens avec succès:

Shodan
Schwab Martin, Pozner Dominique
Total: tous les participants ont réussi: 70/70 (AHK: 2/2)

Nidan
Lehner Roman, Lutter Petra, Bracchi Renate, Wernli Oreste
Total: tous les participants ont réussi: 92/92 (AHK: 4/4)

Sandan
Ehrensperger Kaoruko
Total: 30% des participants ont réussi: 13/45 (AHK: 1/2)

Yondan
Christen Jean-Pierre
Total: 24%  des participants ont réussi: 8/31 (AHK: 1/4)

Godan
Total: 12%  des participants ont réussi: 3/25 (AHK: 0/2)  

Rokudan
Total: 11%  des participants ont réussi: 1/9 (AHK: 0/1)

Renshi
Aucun participant n’a réussi: 0/20 (AHK: 0/1)
4 participants furent sélectionnés pour le Niji dont Kathrin Humm

Sincères félicitations !

Pour de plus amples informations: Gérald Zimmermann


Berne, 5 septembre 2010
Taikai National

Le dimanche 5 septembre 2010, 38 membres actifs de notre association se sont retrouvés à Berne pour participer à nos Championnats nationaux. Durant le concours par équipe, chaque participant a tiré 16 flèches. L'addition des points obtenus par les trois meilleurs de chaque club a permis d'établir le classement suivant:

1er: Hizen Dojo (26/48)
2e: Kyudo Kai Plan-les-Oates (22/48)
3e: Kyudo Bülach (20/48)

Après la pause de midi, les 18 meilleurs individuels se sont retrouvés pour tirer 12 flèches afin de désigner le Champion de Suisse. Les résultats suivants ont été enregistrés:

1er: Jean-Pierre Christen (Kyudo Club Veveyse) (9/12)
2e: Jean-Marc Serquet (Kyudo Club de Bienne) (8/12)
3e: Kaoruko Ehrensperger- Otani (Kyudo Bülach) (7/12)

Félicitations au vainqueur et à tous les autres participants!

Jean-Marc Serquet, renshi 6e dan
Pour la commission technique

Pour de plus amples informations: Jean-Marc Serquet


Bâle, 27 juillet 2010
Examens ANKF en Europe

Une importante nouvelle a été diffusée très récemment par le président de l'EKF. Le weekend des 11 et 12 septembre 2010, sera organisé à Hambourg un examen extraordinaire pour le passage de grade de 1er à 6ème dan et renshi. Cet examen est principalement destiné à permettre à ceux qui n'ont pu venir à Tokyo à cause du volcan Islandais, de pouvoir quand même essayer en 2010. Il est aussi ouvert à ceux qui ne s'étaient pas inscrits pour venir à Tokyo, et aussi a ceux qui sont venus à Tokyo mais qui ont échoué. Seuls ceux qui ont déjà réussi un passage de grade à Tokyo ne peuvent s'inscrire pour un nouveau grade.

Attention, il s'agit juste d'un examen. Il n'est pas précédé d'un séminaire comme pour les stages EKF.

Concernant les membres de l'AHK, les règles habituelles s'appliquent, à savoir être membres de l'AHK, et avoir participé à deux séminaires nationaux dans l'année précédent l'inscription, soit sur 2009 et 2010 dans ce cas. Si vous êtes intéressé, vous devez d'abord contacter votre responsable de dojo, qui centralisera et transmettra la liste au président de l'AHK

Dès que nous recevrons plus de nouvelles et les formulaires d'inscription, nous les transmettrons aux responsables de dojo. Comme précédemment, les inscriptions se feront à travers les responsables de dojo puisque cette méthode a fait ses preuves lors des précédentes inscriptions..

Pour de plus amples informations: Gérald Zimmermann


Morges, 15 juillet 2010
Décès de Philippe Reymond

Hommage à Philippe Reymond

de Jean-Claude Péclet

Philippe Reymond, pasteur, docteur en théologie, maître de kyudo, est décédé à l'âge de 93 ans. Il a été un des tous premiers, sinon le premier, à apporter en Suisse cet art martial d'une rare beauté qui avait failli ne pas survivre à la seconde guerre mondiale.

Pour le comprendre, il s'est rendu à plusieurs reprises au Japon à une époque où ce voyage était une vraie aventure. Il y a rencontré Hideharu Onuma (1910-1990), grand maître de la 15è génération de l'école Heki, gentleman doublé d'un remarquable pédagogue.

En 2002, Philippe avait raconté à un membre du dojo de Lausanne le récit de sa vie de pasteur et sa découverte du kyudo. Ces notes sont une façon de pérenniser son enseignement et, au-delà, l'esprit du kyudo.

* * *

"Mon père était pasteur de l'Eglise libre vaudoise, comme je l'ai été moi-même plus tard. Il a été passablement malade toute sa vie, victime de crises neurologiques. Malgré cela, il a eu un énorme courage à la tâche et m'a enseigné beaucoup de l'art pastoral. Il avait de l'amour pour les gens, une capacité énorme de les écouter, de les comprendre, ainsi qu’une honnêteté intellectuelle considérable dans sa façon de prêcher. On ne dit pas n’importe quoi n’importe comment, j’ai tâché d’en prendre de la graine.

(...) Le Saint-Esprit n’est pas héréditaire, la vocation pastorale non plus. Aussi me sentais-je plus scientifique qu’autre chose. Après mes études en théologie, j’aurais pu obtenir une bourse aux Etats-Unis, mais il y a eu la guerre, ça n’a pas été possible, alors je suis entré tout simplement dans le pastorat comme remplaçant à Bex, puis nommé à Orbe et Valeyres.

(…) Puis est arrivé en 1965 le début de la traduction oecuménique de la Bible. On a réuni tous les spécialistes de Suisse romande, de France, de Belgique pour y collaborer. Cela a duré dix années, parmi les plus belles de ma vie. Parallèlement à cette traduction, j’ai collaboré dès 1970 à la refonte complète d’un gros dictionnaire hébreu-allemand, à peu près douze mille pages tapées à la machine. N’étant pas de langue maternelle allemande, je ne pouvais pas prétendre m’y attaquer seul, alors un professeur de Berne s’en est occupé. Un autre collaborateur était professeur d’histoire des religions et orientaliste à Leyde en Hollande. Ce travail a duré vingt-six ans.

Simultanément, j’ai enseigné aussi pendant une vingtaine d’années les langues sémitiques à l’université de Genève - surtout de l’hébreu, mais aussi de l’araméen et de l’ougaritique (du vieux chananéen). Et comme mes étudiants ne savaient ni l’anglais, ni l’allemand, j’ai pris sur moi de rédiger un dictionnaire hébreu-français, qui s’est révélé être assez utile étant donné que le seul ouvrage de ce genre datait de 1857.

Quand tout a été terminé et que je me suis retrouvé à la retraite sans rien à faire, je me suis dit: «Mets-toi au japonais pour découvrir un type de langue structurée différemment». Je l’ai étudié pendant deux ans très à fond."


Maître Onuma
 
"J’ai découvert le kyudo en 1959. Mais avant, il faudrait parler de l’intérêt que j’avais pour le tir à l’arc en général. Je me rendais compte que lâcher une flèche devait être un problème énorme. Ce n’est pas un geste intellectuel, ni un simple acte de la volonté, il doit y avoir là un élément instinctif, dépassant le rationnel.
C'est en 1982 que pour la première fois, j’ai pu partir pour le Japon - j’y ai fait cinq voyages au total, jusqu’en 1990. Mes séjours duraient une semaine, dix jours.
Je me souviens qu’un été, mes flèches étaient toujours à côté de la cible. Peu après, lors d'un de ces voyages au Japon, ce devait être en 1987, j’ai dit à Onuma: «Je n’arrive pas à toucher la cible». Il m’a répondu: «La prochaine fois, je mettrai ma main devant vos yeux au moment où vous serez prêt à tirer».
Je me mets en position, je tends, il lève sa main devant mes yeux, et la flèche part dans la cible! Je ramène l’arc, prépare la deuxième flèche... je ne peux pas. J’ai appuyé l’arc et la deuxième flèche contre le mur, et puis je me suis mis à pleurer, parce que cette flèche était partie toute seule, toute simple. Si on pouvait vivre comme ça, aussi librement !
Je soupai le même soir chez Onuma. Vers la fin du repas, il s’est levé et a dit: «Je ne vous ai pas remercié pour cette flèche». Et il s’est mis à genoux devant moi, à côté de la table. Alors je me suis précipité de ma place, me suis aplati aussi devant lui. Onuma m’a dit encore: «C’est très rare des flèches comme ça, nous les appelons les flèches de Dieu.»
Mais il faut de la persévérance, je dirais du courage devant les échecs, devant l’impossible. Pour arriver à un palier à peine supérieur, combien de centaines de flèches faut-il lâcher? On tire, on tire, et le moment de grâce arrive ou pas.
Un spécialiste de l’histoire des religions qu’agaçait la manie zen d’alors disait: l’erreur de Herrigel (auteur de «L'art chevaleresque du tir à l'arc», ndlr.) c’est d’avoir cherché l’illumination. On ne peut la chercher. Si ça doit se passer, ça se passera, et sinon tant pis, vous aurez quand même eu du plaisir.
Peut-être que ce qui nous manque, c’est l’élément ludique du tir. Les gens sont sérieux, sérieux... On aimerait qu’il y ait un peu de sourire de temps en temps.
J’aimerais réussir à tirer légèrement: «Ta flèche doit partir comme un sourire qui s’ignore».
Lorsque j’entends des gens dire «quand vous respirez, vous respirez le cosmos», ça me met hors de moi. C’est une dérive mystique du kyudo. Or comme chrétien et protestant, je suis contre la mystique, qui se veut une approche vers Dieu par soi-même, par des méthodes - volontaires ou pas. L’Evangile est une religion de la Parole. C’est Dieu qui descend vers moi, pas moi qui, par aucun moyen, vais pouvoir l’atteindre. Tout est grâce, don de Dieu. Le mot «spirituel» m’effraie, parce qu’on y voit trop souvent une montée de l’homme à la rencontre de Dieu, ce qui est l’hérésie numéro un."


Viser
 
"On dit volontiers que dans le tir à l’arc japonais, il ne faut pas viser. Ce n’est pas vrai. Si je lève trop le bras, la flèche va partir en l’air. Si je mets le bras trop à gauche, elle partira à gauche. Il faut bien que l’on vise, mais au moment du départ il faut que l’on soit dans sa respiration et que ce soit elle qui commande le départ du coup."
Discipline

"J'ai tellement pratiqué le kyudo seul que je ne peux pas dire que ce soit sans fruits. Travailler seul est indispensable, ne serait-ce que pour constater que ça ne va pas. C’est une pratique redoutable, frustrante, mais ce n’est pas un mal, cela fait partie de la discipline. Vous ne réussissez pas, mais vous continuez.
Si on me considère comme «vieille école», j’en suis fier. Je crois qu’on ne peut faire les choses que petit à petit - chacun selon ce qu’il sait faire, ce qu’il peut faire. Ai-je été dur? Pas de manière consciente. Je veux un kyudo qui soit aussi pur que possible. Pour y arriver, il faut payer le prix. Si on veut se faciliter ses débuts, on aura des lendemains difficiles. Le kyudo n’est pas une plaisanterie, mais un engagement de toute la personne. C’est un art gratuit, on ne vise pas le résultat, même pas esthétique.
Onuma disait: « L’esprit, l’esprit, l’esprit, et ensuite la technique suivra. » Le kyudo est une tentative de résoudre des contradictions - la force et la légèreté, la puissance et la souplesse, la concentration et la déconcentration, viser sans viser, avoir une tension maximum dans la légèreté. Le tir donne une attitude mentale, reflète aussi une attitude mentale."

Réflexions

"Tirer chaque flèche comme si toute votre vie en dépendait, comme si c’était la dernière, la définitive, et que vous alliez expirer au moment où elle quitte votre main."
  
"La grandeur de l’archer, ce n’est pas de maîtriser pleinement son arc mais de se laisser enseigner par lui."
  
"Dors. Quand viendra le rêve, la flèche partira."
 
"Tire dans la nuit sous la lune. Tire au matin dans la rosée. Kyudo."

 

Interview et texte de Jean-Claude Péclet

Pour de plus amples informations: Jean-Claude Péclet


Tokio, 29 avril 2010
Manifestations IKYF en 2010

 

 
World Taikai
Fin avril a eu lieu le premier Kyudo World Cup de la fédération internationale de Kyudo. Le concours par équipe a été remporté par la France devant l’Angleterre. L’équipe suisse (image: Gérald Zimmermann, Kuniko Berwert-Mizuno, Peter Humm) était en tête après la première ronde avec 9 cibles atteintes sur 12, mais a ensuite été éliminée en quart de finale par la Finlande qui a terminé 3ème du concours.

Dans le concours individuel jusqu’au 3. Dan, la Suisse a obtenu les 2 premières places avec Marion Herbst devant Ruth Gysin. Dans la catégorie des 4ème et 5ème Dan un ressortissant des Etats-Unis a remporté la première place et chez les Shogo Felix Hoff, 6ème Dan Kyoshi, a devancé tout le monde.

 

Séminaire IKYF
Les Kyudojin suisses ont passé les examens avec succès:
Renshi: Gérald Zimmermann
Go Dan: Ruedi Kocher, Kazutaka Ito
Yon Dan: Pierre Guilot
San Dan: Rita Baumgartner, Kuniko Berwert-Mizuno, Nadia Bloch, Reinhard Bombsch, Nora Friedlin, Ronak Ghandi, Frits Gerber, Laura Glauser, Ikuko Yonei
Ni Dan: Brigitte Gygax, Ruth Gysin, Edoardo Martelli, Christian Pregger-Laufner, Peter Schult, Marcel Wyss
Sho Dan: Andrea Blunschi, Ayako Burkhard, Helga Halbritter, Marion Herbst, Anne-Lise Nater, Pascal Regnat, Wolfgang Studer, Thierry Ulrich

Sincères félicitations !

Pour de plus amples informations: Gérald Zimmermann


Bâle, 1 avril 2010
Re-Launch site internet www.kyudo.ch au 1er avril

Nous nous réjouissons de pouvoir vous communiquer que des améliorations ont été apportées lors du  changement de provider.
 
Les nouveautés en bref :
- lay-out uniformisé
- fonction de recherche (l’icône « jumelle » active un masque de recherche)
- changement de langue simplifié (al-fr)
- zone pour les membres (avec mot de passe)
- zone pour le comité (avec mot de passe)
- emplacement des Dojo avec google-maps (avec le nom des rues et  les itinéraires à suivre etc.). Tous les Dojo dont les membres participent aux séminaires sont représentés sur le site.
- chaque Dojo obtient une zone où il peut insérer ses propres informations
 
Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir.

Pour de plus amples informations: Gérald Zimmermann


Auckland/NZ, 19 mars 2010
Salutations de Nouvelle-Zélande

Dieter et Carol Anke, d’anciens membres AHK de Bülach, ont émigré il y a quelques années en Nouvelle-Zélande. Actuellement ils sont 12 Kyudoka, mais il n’existe pas encore de fédération. Ils ont tous participé au premier séminaire néozélandais patronné par l’ANKF qui s’est déroulé en février 2010.

 

  La délégation du comité japonais se compose de: Okazaki Hiroshi, Hanshi Hachi Dan (chef)
Kawamura Mituo, Hanshi Hachi Dan
Harada Shigeki, secrétaire de l’ ANKF
Obata Kouichi, traducteur

 

La Nouvelle-Zélande regroupe une vingtaine de pratiquants qui ont tous participé au séminaire en février. A cette occasion, l'Association de Nouvelle-Zélande a fondé.

Avec les cordiales salutations de Carol et Dieter

Makiwara Yawatashi, Okazaki sensei

 



Participants and picnic

 

Pour de plus amples informations: Carol und Dieter Anke

 

Bâle/Berne, 6 mars 2010
Assemblée générale 2010 de l’Association Helvétique de Kyudo
Le PV et d’autres documents de l' AG 2010 seront bientôt disponibles et pourront être vues et téléchargées ci-dessous par les membres de l’AHK.

Les membres suivants ont été élus, respectivement confirmés à la présidence et le comité:

Président: Gérald Zimmermann

Membres du comité: Pierre Grandjean, Pierre Guillot, Peter Humm, Rainer Mutzberg, Jean-Marc Serquet

Les domaines de responsabilité de chaque membre du comité peuvent être vus à la page Organisation de l’association.

Pour de plus amples informations: Gérald Zimmermann


Bâle, janvier 2010
Voeux 2010


Chers membres

Nous vous adressons, ainsi qu'à vos proches, nos voeux les meilleurs pour les jours de fête et l'Année du Tigre.

Trinquons à une fructueuse année de kyudo!

Pour le comité
Gérald Zimmermann
Association Helvétique de Kyudo

Informations: Gérald Zimmermann